Société

Vidéo. Mauritanie: l'art au coeur des célébrations du 8-Mars au Centre Culturel Marocain de Nouakchott

VidéoLe Centre Culturel Marocain de Nouakchott (CCMN) a accueilli dans la capitale mauritanienne, dimanche dernier, 8 mars 2020, un évènement au cours duquel les Mauritaniennes et Marocaines conviées ont partagé et se sont unies pour cette journée, consacrée par l'ONU comme celle des droits des femmes.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 10/03/2020 à 11h14, mis à jour le 10/03/2020 à 11h28
Vidéo. Mauritanie: célébration du 08 mars au Centre Culturel marocain
DR

Cet évènement, organisé par ce centre culturel initié par la représentation diplomatique du royaume du Maroc en poste à Nouakchott, a été marqué par une exposition d'oeuvres réalisées par des femmes, Mauritaniennes et Marocaines, qui ont chacune décrit leur vision du rôle que doivent jouer les femmes dans leur société.

Pour Le360 Afrique, Saïda Touinsi, artiste mauritanienne, a expliqué en quoi l'oeuvre qu'elle avait créée pour cette occasion était selon elle importante dans l’évolution des rôles que doivent assumer les femmes dans sa société, et a également évoqué les opportunités que ce lieu de culture initié par le royaume du Maroc dans la capitale mauritanienne offre à différents artistes.

Pour cette exposition à l'occasion du 8-Mars, l'oeuvre présentée par Saïda Touinsi exprime son regard sur la culture profonde de son pays. Cette toile représente une selle harnachant un chameau, camélidé qui est, depuis des millénaires, le compagnon des nomades, mais aussi l'un des fondements de la culture de son pays, dont cette artiste est l'héritière.

Nezha Layouni, artiste peintre marocaine, qui vit en Mauritanie, a commenté une œuvre avec laquelle elle a voulu rendre un hommage appuyé à toutes les femmes, tout particulièrement à une immense artiste peintre marocaine, aujourd'hui décédée: Chaïbia Talal. L'oeuvre de cette autodidacte, qui fut elle-même mère d'un artiste peintre, a su marquer la très récente histoire de l’art moderne au Maroc.

Nezha Layouni dit s’identifier à cette grande artiste, avec laquelle elle a retrouvé des similarités dans leur parcours de vie.

Amal Dria, autre artiste peintre marocaine, qui vit elle aussi en Mauritanie, a bien voulu évoquer deux œuvres qu'elle présente pour cet évènement au CCMN.

La première est celle de l’image d’une femme asservie et enchaînée par une tradition surannée, celle d'une femme sans droits.

La seconde exprime, selon cette artiste, ce qu'est une vraie femme, selon elle le noyau central d'un cercle familial et d'une société, une femme qui est, pour elle, au centre de toutes les réussites.

Mariam Cherif, journaliste marocaine à la retraite, installée en Mauritanie depuis 46 ans, s'est également exprimée pour Le360 Afrique et a expliqué ce que signifie pour elle le sens de la célébration internationale de cette journée du 8 mars.

Elle a rappelé la complémentarité entre les hommes et les femmes, et a également tenu à saluer la qualité de l'organisation de cette soirée initiée par le CCMN pour célébrer les femmes, et qui a su valoriser, de diverses manières, toute l’importance de leurs droits.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 10/03/2020 à 11h14, mis à jour le 10/03/2020 à 11h28

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800