Côte d’Ivoire: 2023 décrétée «Année de la jeunesse» par le président Alassane Ouattara

Le 07/01/2023 à 16h50

VidéoLe président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a, comme à l’accoutumée, dressé le bilan de l’année écoulée et adressé par la même occasion ses vœux pour la nouvelle qui commence à la nation ivoirienne. Une année marquée par un contexte régional et international difficile, mais également placée sous les signes du progrès et de solidarité.

Alassane Ouattara s’est exprimé sur plusieurs grands chantiers ébréchés par le gouvernement ivoirien, notamment «la cherté de la vie», «la valorisation salariale des fonctionnaires et des forces de défense et de sécurité», «le renforcement de la sécurité nationale» et bien d’autres.

Selon le président de la République, les perspectives économiques du pays demeurent bonnes avec un taux de croissance projeté à en moyenne 7% environ par an sur la période 2023-2025.

Convaincu des talents et des capacités de la jeunesse ivoirienne à contribuer au développement du pays, le chef de l’Etat a baptisé 2023, «Année de la jeunesse», avec des plans de renforcement et d’accélération des mécanismes d’accompagnement des jeunes.

En 2023, la Côte d’Ivoire accueillera deux évènements majeurs à savoir «la Foire internationale intra-africaine en novembre» et «les élections municipale et régionale».

Le président Alassane Ouattara a appelé les populations ivoiriennes à brandir l’année 2023 et l’avenir avec plus de sérénité, en unissant leurs forces pour bâtir ensemble la Côte d’Ivoire de demain. Une Côte d’Ivoire solidaire et prospère.

Il a assuré également que les 46 soldats ivoiriens détenus au Mali depuis plus six mois, et qui viennent d’être condamnés à vingt ans de prison à Bamako, regagneront bientôt la terre ivoirienne.

Par Emmanuel Djidja (Abidjan, correspondance)
Le 07/01/2023 à 16h50

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800