La coalition Espoir Mauritanie dénonce un «recul des libertés»

Des membres de la coalition Espoir Mauritanie.
Le 10/08/2023 à 12h33

VidéoLes responsables de la Coalition Espoir Mauritanie, grande surprise des élections législatives, régionales et municipales de mai 2023 avec 7 députés et une présence dans les Conseils régionaux et municipaux, étaient face à la presse mercredi en début d’après midi. Occasion pour eux de revenir sur l’actualité nationale et régionale, en tirant sur la gouvernance du pays.

Les responsables de la Coalition Espoir Mauritanie, grande surprise des élections générales en Mauritanie, ont répondu aux questions des journalistes le 9 août 2023. Diop Amadou Tidiane, député et président de la Coalition en a dressé un bilan largement positif de sa participation aux dernières joutes électorales de mai dernier et se félicite de la confiance des Mauritaniens qui lui a permis d’obtenir 7 députés à l’Assemblée nationale.

Abordant l’actualité au Sahel, Diop Amadou Tidiane condamne le coup d’état au Niger, rappelle la situation de la région en proie à une insécurité croissante comme au Mali, victime d’une partition de fait, le Burkina Faso, dont une grande partie du territoire échappe au contrôle du pouvoir militaire, et appelle à des négociations pour le retour de l’ordre constitutionnel à Niamey.

Mohamed Lemine Sidi Maouloud, député, déplore la gouvernance du pays sous le régime Ghazouani «marquée par le recul des libertés, en témoigne l’arrestation récente du député Mohamed Bouya, une dégradation des conditions de vie malgré un budget de l’Etat en hausse constante depuis 2020, la non- publication des rapports de la Cour des comptes, l’absence de déclaration publique du patrimoine du président de la République, le népotisme dans l’attribution des hautes fonctions publiques…».

El Hadj Sidi, avocat du député Mohamed Bouya placé en détention préventive par la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Nouakchott, pour une série d’infractions suite à une intervention à l’Assemblée nationale, déplore une mesure prise à l’encontre d’un individu qui offre toutes les garanties de représentation. Dans le traitement de l’affaire du député, l’avocat conteste le recours la loi sur la cyber délinquance.

Par Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)
Le 10/08/2023 à 12h33