Sénégal. Force Covid-19: une partie de l’aide alimentaire volée, une autre toujours pas disponible

Un stock d'aide alimentaire au Sénégal.. Dr

Le 13/06/2020 à 10h39, mis à jour le 13/06/2020 à 10h50

Trois mois après la promesse d’une aide alimentaire aux impactés du Covid-19, les concernés tardent à la recevoir. Une situation qui s’expliquerait, selon Mansour Faye, ministre et beau-frère du président, par une pénurie de pâtes alimentaires. A noter également qu’une partie du stock serait volée.

Déjà trois mois, depuis la restriction des libertés de circuler au Sénégal. Une limitation de mouvements qui devait s’accompagner d’une distribution rapide de vivres pour permettre aux populations de supporter les mesures de l’état d’urgence.

Seulement, force est de constater que depuis le lancement en grande pompe de la distribution de l’aide alimentaire, seule une partie limitée de la population a pu entrer en possession de son bien.

Les conditions de distribution de kits alimentaires ont été dénoncées dès le début, par plusieurs observateurs, du fait des coûts de transport et du retard qu’ils pourraient occasionner pour l’acheminement des denrées aux populations nécessiteuses.

Le temps semble leur avoir donné raison, car aujourd’hui un grand retard est noté. Le ministre du Développement communautaire tente de le justifier par une pénurie de pâtes alimentaire.

"Nous avons des difficultés pour respecter les premières échéances", a reconnu Mansour Faye. Le ministre promet de boucler les opérations dans les meilleurs délais.

Mais les chiffres semblent dire autre chose, car seulement 186 des 556 communes du pays ont pu faire la distribution.

"Au plan national, sur 556 communes, 186 ont déjà bouclé leur distribution de l’aide alimentaire d’urgence, une bonne partie est en cours", a souligné le ministre aux Parcelles-Assainies, lors du lancement de la distribution des kits alimentaires, dans cette grande banlieue dakaroise.

Un autre problème non négligeable est dénoncé, celui de la sécurité et la transparence dans l’acheminement de ces vivres. On nous apprend qu’à Dagana, une partie des vivres destinée aux populations a été volée. Le vol serait l’œuvre d’une bande de malfaiteurs qui a frappé fort dans la commune de Gaé, dans le département de Dagana. Ils ont cambriolé le magasin où était stockée l’aide alimentaire destinée aux bénéficiaires de ladite commune.

Ainsi, une part importante des bouteilles d’huile, qui devaient accompagner les vivres, a été emportée.

Par Moustapha Cissé (Dakar, correspondance)
Le 13/06/2020 à 10h39, mis à jour le 13/06/2020 à 10h50