Fermer

Covid-19. Sénégal, voici les réactions des citoyens après la fin de l'état de catastrophe sanitaire

Mise à jour le 27/03/2021 à 08h58 Publié le 27/03/2021 à 08h57 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Covid-19. Sénégal, voici les réactions des citoyens après la fin de l'état de catastrophe sanitaire
© Copyright : Le360 Afrique/ndiaye

#Sénégal : La fin de l’état de catastrophe sanitaire le 19 mars 2021 s’est traduite par la reprise des activités économiques au grand bonheur des citoyens. Toutefois, certains pointent du doigt les manifestations d’ordre politique qui pourraient contribuer à la propagation de la pandémie du Covid-19.

Le président Macky Sall a mis fin à l’état de catastrophe sanitaire le 19 mars 2021. Une décision qui a permis la reprise totale des activités économiques, notamment les activités nocturnes arrêtées depuis deux mois dans le sillage de la recrudescence des contaminations de la seconde vague de contagion.

La réouverture totale des commerces, restaurants, botes de nuits et toutes les activités nocturnes a été saluée par les citoyens qui vivent globalement de l’informel. Et les activités nocturnes font travailler et vivre de nombreuses familles sénégalaises qui n’arrivaient plus à joindre les deux bouts.

>>> LIRE AUSSI: Sénégal. Covid-19: la vie reprend son cours normal, après une année de mesures drastiques

Toutefois, si la reprise des activités économiques est bien accueillie, certains citoyens reprochent aux hommes politiques de vouloir profiter de la fin de l’état de catastrophe sanitaire pour reprendre leurs activités politiques en organisant des manifestations à caractère politique qui rassemblent de nombreux citoyens.


D’autres fustigent l’attitude de certains hommes politiques qui ont privilégié leurs militants durant cette période du Covid-19 avec des aides sélectives qui ne tenaient pas compte de la situation de vulnérabilité dans laquelle se trouvaient les familles les plus impactées par la pandémie du Covid-19.
Le 27/03/2021 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé