Décès en France d’Henri Lopes, écrivain et homme politique congolais

Henri Lopes, écrivain et homme politique congolais
Le 03/11/2023 à 14h27

Considéré comme un des écrivains talentueux ayant fait du Congo « le quartier latin de l’Afrique centrale », l’ancien Premier ministre congolais Henri Lopes est décédé jeudi en France, à 86 ans, a annoncé sa famille vendredi à Brazzaville dans un communiqué.

«Henri est décédé jeudi 2 novembre à l’hôpital Foch à Suresnes (près de Paris), emporté par la maladie», précise-t-elle.

Homme à la plume libre ayant écrit l’histoire contemporaine de l’Afrique, il a signé de nombreux ouvrages, notamment des romans: «Le Pleurer-rire», «Ma grand-mère bantoue et mes ancêtres les Gaulois», «Sans tam-tam», «Il est déjà demain»...

Henri Lopes est né en 1937 à Kinshasa (Léopoldville à l’époque, dans l’ancien Congo belge, actuelle République démocratique du Congo), d’un père portugais et d’une mère originaire des Plateaux, au centre du Congo-Brazzaville.

Après ses études, à Brazzaville, Bangui, Nantes (ouest de la France) et Paris, il a enseigné l’histoire à l’Ecole normale supérieure d’Afrique centrale à Brazzaville, actuelle université Marien Ngouabi.

Entré ensuite en politique, il a été Premier ministre du président Marien Ngouabi, sous le régime marxiste-léniniste, entre 1973 et 1975.

Dans les années 1980 et 1990, il a travaillé à l’Unesco comme directeur adjoint pour l’Afrique, avant d’être nommé ambassadeur du Congo en France en 1998, poste qu’il a occupé pendant 17 ans.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 03/11/2023 à 14h27