Les Camerounais dressent le bilan de participation de leur équipe à la CAN 2023

C'est l'heure du bilan de la participation du Cameroun à la CAN 2023
Le 10/02/2024 à 10h33, mis à jour le 10/02/2024 à 10h38

VidéoSortis en 8ème de finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football Côte d’Ivoire 2023, les Lions indomptables ne bénéficient d’aucun crédit de la part de millions de Camerounais qui dressent avec rigueur leur bilan de participation à cette prestigieuse compétition continentale. Entre erreurs de coaching et manque d’engagement des joueurs, les supporters se défoulent.

Deux défaites, une victoire et un match nul. Voilà le bilan de la participation des Lions Indomptables du Cameroun à la CAN qui va baisser ses rideaux ce dimanche 11 février à l’issue de la finale opposant la Côte d’Ivoire au Nigeria. Un parcours médiocre, selon les supporters camerounais qui estiment que leur équipe méritait mieux dans cette compétition.

Un citoyen rencontré à Yaoundé n’a pas caché ses émotions: «c’était tout, sauf les Lions indomptables qui jouaient. Je n’ai jamais vu une équipe camerounaise aussi médiocre comme cette fois-ci. Ils nous ont déshonorés».

Comme lui, plusieurs autres fans du football n’arrivent pas encore à digérer cette débâcle. «J’ai perdu le sommeil depuis que notre équipe est sortie de cette CAN la queue entre les jambes. Je faisais beaucoup confiance à Samuel Eto’o Fils et à Rigobert Song parce que je me suis dit qu’après l’échec à la dernière Coupe du monde, ils vont se reprendre conscience. Hélas!», a-t-il tout tristement martelé.

C’est surtout le jeu décousu des poulains de Rigobert Song, du début de la compétition jusqu’à leur sortie, qui n’a pas été du goût de leurs fans. De nombreux observateurs critiquent vivement une défense poreuse, un milieu de terrain presqu’inexistant et une attaque moribonde. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Sur quatre matchs disputés, les coéquipiers de Vincent Aboubacar n’ont marqué que cinq buts contre huit encaissés. Les buts marqués ont été inscrits en majorité par coups de tête, ce qui démontre à souhait la fébrilité de la ligne d’attaque du Cameroun.

Pour l’ensemble, il est clair que des mesures urgentes s’imposent pour redonner vie à l’équipe nationale du Cameroun, sachant que les éliminatoires de la Coupe du monde débutent très bientôt et où le Cameroun a hérité d’une poule relevée.

Parmi ces mesures, les amoureux du ballon rond exigent le départ du sélectionneur Rigobert Song et le recadrage par les hautes autorités de Samuel Eto’o Fils, président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) dont l’omniprésence et l’omnipotence dans la tanière influenceraient non seulement les joueurs mais aussi le staff technique.

Par Jean-Paul Mbia (Yaounde, correspondance)
Le 10/02/2024 à 10h33, mis à jour le 10/02/2024 à 10h38