Fermer

Tunisie: flambée inquiétante des contagions et confinement général dans plusieurs régions

Mise à jour le 21/06/2021 à 08h09 Publié le 20/06/2021 à 17h08 Par Karim Zeidane

#Politique
hopitaux tunisiens saturés
© Copyright : DR

#Tunisie : La situation sanitaire devient très critique en Tunisie. Les contagions explosent et les hôpitaux enregistrent un niveau record de 2.700 patients hospitalisés dans les services dédiés au Covid, au cours des 24 dernières heures. Un confinement général est donc enclenché dans plusieurs gouvernorats.

La Tunisie est bel et bien dans la tourmente d'une quatrième vague de contagion au Covid-19. Le taux de positivité très élevé atteste de la situation sanitaire critique que traverse le pays. Lors de la journée du 18 juin, sur 7.408 test effectués, 2.193 cas supplémentaires ont été enregistrés, soit un taux de positivité de 29,60%. Il s’agit d’un des taux les plus élevés au monde et qui atteste de la situation sanitaire critique que traverse le pays. Au cours de cette même journée, il y a aussi eu 86 décès, alors que la moyenne des contagions au Covid-19 a été de 2.018 nouveaux cas au cours des 7 derniers jours.

Plusieurs gouvernorat, dont Kairouan, Sidi Bouzid et Béjà, font face à une 4e vague virulente, et qui se propage rapidement, augmentant le nombre de contaminations et de décès.

>>> LIRE AUSSI: Tunisie. Covid-19: des prémisses d’une 4e vague de contagion à cause des mesures prises

En conséquence, le pays enregistre actuellement un niveau record de 2.700 patients hospitalisés dans les services Covid-19. Pour Amen Allah Messadi, membre du comité scientifique, la situation sanitaire est d’une gravité telle, qu’il n’est plus question d’une quatrième ou d’une cinquième vague, mais d’un véritable tsunami.

Devant la détérioration de la situation épidémiologique dans plusieurs régions du pays, les autorités ont décidé d’agir. Le Premier ministre a ainsi annoncé plusieurs mesures restrictives, afin de freiner la circulation virale dans ces régions et arrêter les contaminations.

Hichem Mechichi a ainsi annoncé plusieurs mesures restrictives, dont un confinement général et la fermeture des gouvernorats, dont la contamination a dépassé 400 pour 100.000 habitants et ce, dès ce dimanche 20 juin. Des mesures qui concernent notamment Kairouan, Sidi Bouzid et Béjà.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19: la Tunisie allège le protocole sanitaire aux frontières pour ressusciter son tourisme

Par ailleurs, le Premier ministre a chargé les équipes militaires sur place d'effectuer une régulation des admissions intra et intergouvernorats, d’organiser des campagnes élargies de "testing" pour les cas suspects et d'isoler les cas positifs au Covid-19, organiser des campagnes de vaccination de masse, renforcer la capacité de dépistage, réquisitionner les structures privées pour augmenter la capacité de prise en charge, mobiliser le personnel détaché du ministère de la Santé (Sport, Justice, Intérieur, Social, etc.) pour des campagnes de vaccination, et de prise en charge.

Pour sa part, le président de la République, Kaïs Saïed a décidé la mise sur pied d'un hôpital militaire de campagne à Kairouan, pour faire face à cette crise sanitaire et pour soutenir les efforts du corps médical et paramédical dans cette région où la situation est «très grave». Il y a eu en effet plus de 400 infections sur 100.000 habitants pendant les 14 derniers jours.

>>> LIRE AUSSI: Tunisie: un taux de létalité du Covid-19 parmi les plus élevés au monde

Concernant la campagne de vaccination, selon les données du ministère de la Santé, 1,5 millions de Tunisiens ont d'ores et déjà été vaccinés contre le Covid-19.

Les autorités sont très en retard, sachant que plus de 2,5 millions de personnes sont inscrites sur la plateforme Evax.tn dédiée à la vaccination. 

La Tunisie compte 381.000 cas de Covid-19 cumulés depuis l'apparition de la pandémie dans le pays en février 2020, pour 13.960 décès. C'est le troisième pays du continent le plus touché par la pandémie, aussi bien en terme de contagion (derrière l'Afrique du Sud et le Maroc) qu'en termes de décès (derrière l'Afrique du Sud et l'Egypte). 
Le 20/06/2021 Par Karim Zeidane