Fermer

Vidéo. Algérie: "les malades du Covid attendent dans les couloirs des hôpitaux", Tebboune prend trois mesures

Mise à jour le 11/07/2021 à 16h49 Publié le 11/07/2021 à 14h19 Par Djamel Boutebour

#Société
Covid-19 oxygène
© Copyright : DR

#Algérie : Des centaines de malades algériens ne trouvent plus de place dans les hôpitaux et sont obligés d'attendre dans les couloirs faute de lits disponibles. De plus, la troisième vague tue autant les jeunes et que les vieux. Un célèbre chroniqueur de santé tire la sonnette d'alarme, Tebboune réagit.


Dans une vidéo mise en ligne samedi 10 juillet sur sa page Facebook, le journaliste algérien spécialisé dans la santé, Ahcène Chemache, a entrepris de sensibiliser ses compatriotes sur la troisième vague du Covid-19, plus contagieuse, plus meurtière que les précédentes. Selon lui, "la situation épidémiologique actuelle en Algérie est préoccupante".

Contrairement aux deux précédentes, la troisième vague a la particularité d'affecter autant les personnes âgées que les jeunes, explique-t-il dans un message de "sensibilisation". De sorte que les hôpitaux sont plus que débordés.

"Vous tentez aujourd'hui d'hospitaliser un malade, vous n'allez pas trouver de place", affirme-t-il en explquant s'être déplacé au niveau de toutes les structures de santé de la capitale, Alger.

>>> LIRE AUSSI: Algérie. Covid-19: l'infection des dirigeants se poursuit avec celle du Premier ministre

"Il y a des malades qui attendent dans les couloirs, des malades à l'extérieur, des malades qui respirent mal", déplore-t-il, avant d'ajouter qu'ont a même enregistrer le décès de deux nourrissons suite à une infection au Covid-19. A Tlemcem, on a également enregistré "le décès de trois adolescents", poursuit-il.

Il a dans un second temps appelé ses conmpatriotes à aller ses vacciner, à présent que l'Algérie a enfin réussi à obtenir 5 millions de doses de vaccins et devrait en recevoir trois autres millions au cours de mois de juillet, selon les affirmations du ministère de la Santé.

Ce message de sensibilisation intervient dans un contexte où le Premier ministre algérien, Aïmene Benabderrahmane, a été testé positif au Covid-19, ce qui confirme la situation critique dans laquelle se trouve le pays.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Covid-19: à Tunis, des malades entassés aux urgences et un camion réfrigéré pour morgue

Dans la foulée, Abdelmadjid Tebboune, le chef de l'Etat algérien, a pris trois mesures pour tenter de gérer la situation. A la sortie d'une réunion samedi 10 juillet à laquelle ont participé les ministres de l’Intérieur, de la Santé et de l’Industrie pharmaceutique ainsi que les patrons de la police et de la gendarmerie, Tebboune a décidé de «réactiver les mesures préventives prises, depuis le début de l’épidémie, comme le port du masque, la distanciation physique, et la généralisation de l’usage des produits stérilisants, en plus d’accélérer le rythme de la vaccination, qui reste la seule solution pour éradiquer cette épidémie». 

Il a également demandé que soit augmenté la capacité en lits des hôpitaux de 7% à 15% afin de prendre en charge les malades de la troisième vague qui se montre plus mortelle que les précédentes.

Enfin, les ministres de l'Intérieur et de la Santé ont reçu l'ordre de louer si nécessaire des bateaux-hôpitaux pour les villes côtières.



Le 11/07/2021 Par Djamel Boutebour