Fermer

Vidéos. Algérie: médecins et proches de victimes interpellent Tebboune sur la pénurie d'oxygène

Publié le 29/07/2021 à 18h10 Par Djamel Boutebour

#Société
Vidéos. Algérie: médecins et proches de victimes interpellent le président Tebboune sur le manque d'oxygène

Un malade de Covid-19 respirant grâce à une bonbonne d'oxygène (illustration).

© Copyright : DR

#Algérie : De nombreux médecins et proches de malades ou de victimes du Covid-19 interpellent le chef de l'Etat algérien sur la pénurie d'oxygène qui ne cesse de faire des morts. Sur les réseaux sociaux, les vidéos très touchantes continuent d'être diffusées.


Devant le silence des médias d'Etat sur la situation pandémique en Algérie, les réseaux sociaux restent le seul canal pour dénoncer la grave pénurie d'oxygène qui ne cesse de faire des victimes en Algérie. De nombreuses vidéos mises en ligne par des médecins ou des citoyens montrent l'ampleur de la situation.

>>> LIRE AUSSI: Vidéos. Algérie: "On a perdu beaucoup de patients faute d'oxygène", affirment les médecins

Ainsi, à Oran, une femme médecin lance un appel au président de la République algérien, Abdelmadjid Tebboune, pour alimenter les hôpitaux en oxygène, suite au décès de sa belle-sœur à Batna à cause de cette pénurie.



Submergée par l'émotion, elle précise que "ce n'est pas à cause de son état, mais par manque d'oxygène" que ce membre de sa famille est décédée. Entre deux souffles, elle interpelle le chef de l'Etat algérien: "Monsieur le Président, il y a un manque d'oxygène terrible dans les hôpitaux. Je travaille ici à Oran. Ils m'ont appelée (pour me dire que) le niveau d'oxygène à Batna est arrivé à zéro. Les malades sont en train de suffoquer. Alors prenez vos responsabilités", dit-elle avant d'avoir à nouveau la voix nouée.

>>> LIRE AUSSI: Vidéos. Algérie: bousculade pour des bouteilles d'oxygène dans un hôpital de la banlieue algéroise

Il y a aussi cette vidéo postée par un citoyen qui n'indique pas le lieu où elle a été tournée, mais qui se plaint de la situation apocalyptique dans le pays à cause de ce manque d'oxygène. Il montre un camion à l'arrière duquel sont entassées des bouteilles d'oxygène, sans doute vides. Il affirme que le véhicule est garé depuis trois jours au même endroit, parce qu'il ne peut remplir les bouteilles.



Dans la wilaya de Tizi Ouzou, notamment à Draa Ben Khedda et à Draa El Mizan, la situation est également comparable au reste du pays, d'après les images postées sur les réseaux sociaux par les proches des malades et le personnel médical.



Ce jeudi matin à 10h, après plusieurs jours de pénurie, un camion citerne est arrivé à l'hôpital de Draa Ben Khedda pour remplir les réserves, ce qui a permis aux proches de malades de pousser un ouf de soulagement.


>>> LIRE AUSSI : Vidéos. Alger offre de l'oxygène à la Tunisie, alors que ses hôpitaux en subissent une grave pénurie



Il est évident que la situation que vivent les Algériens est aujourd'hui des plus difficiles et demande sans doute une mobilisation internationale pour sauver des vies. Car, depuis quelques semaine, le pays fait face à une forte augmentation du nombre de cas que les chiffres officiels ne semblent, malheureusement, révéler. Car pour les médecins, les cas de Covid-19 pourraient atteindre 25.000 à 30.000 quotidiennement, alors que les statistiques officielles ne dépassent pas 1.300 à 1.500 cas par jour.



N'en pouvant plus de supporter la propagande, "le Professeur Djidjik, chef du service d'immunologie au CHU d'Alger a contredit le chiffre du ministre de la Santé", écrit cet internaute sur Twitter en republiant une interview réalisée par un célèbre chroniqueur santé, Ahcène Chemache. Le Pr Djidjik y affirme clairement que "le nombre quotidien de nouveaux cas de Covid-19 est entre 25 à 30 mille", ce qui signifie que les autorités sanitaires minorent la situation.

C'est peut-être ce qui explique que les prévisions en matière d'oxygène n'aient pas été faites correctement d'où la gravité de la pénurie qui coûte de précieuses vies.
Le 29/07/2021 Par Djamel Boutebour