Fermer

Democracy Index 2019: voici les pays les plus démocratiques d’Afrique, selon The Economist Intelligence

Mise à jour le 24/01/2020 à 18h46 Publié le 23/01/2020 à 14h55 Par Moussa Diop

#Politique
Elections
© Copyright : DR

#Autres pays : The Economist Intelligence Unit (EIU) vient de publier son indice de la démocratie 2019. Globalement, la démocratie a reculé un peu partout dans le monde, surtout en Afrique. Le continent ne compte toujours qu’un seul pays classé dans la catégorie «Pleine démocratie». Voici le classement complet.

Quels sont les pays les plus démocratiques d’Afrique en 2019? Le dernier rapport "Democracy Index 2019" de The Economist Intelligence Unit (EIU), think tank rattaché au groupe médiatique américain The Economist, qui publie régulièrement les résultats de ses prévisions, analyses et recherches économiques, donne un aperçu sur l’évolution de la démocratie dans le monde, dont l'Afrique.

L’indice de la démocratie, tel qu'arrêté par The Economist Intelligence Unit, se base sur 5 familles de critères: le processus électoral et le pluralisme, les libertés civiles, le fonctionnement du gouvernement, la participation politique et la culture politique.

Chacun de ces critères comprend, à son tour, de nombreux sous-critères. Pour chaque critère, une note est attribuée, à partir d'une gradation de 0 à 10 points, et la moyenne globale obtenue permet de déterminer un score de l'état de la démocratie de chaque pays. 

En fonction des scores obtenus, les pays sont classés un type particulier de régime démocratique, parmi quatre préalablement déterminés: «Pleine démocratie» (pour les scores supéreurs à 8 points), «Démocratie imparfaite» (scores compris entre 6 et 8 points), «Régime hybride» (scores compris entre 4 et 6 points) et enfin, «Régime autoritaire» (scores inférieurs à 4 points).


LIRE AUSSI: Indice de démocratie: quelles sont les 5 références africaines?


Pour 2019, ce rapport, qui passe au peigne fin l’état de la démocratie dans le monde pour 165 Etats indépendants et 2 territoires, a mis en évidence un net recul de la démocratie dans le monde, tot particulièrement en Afrique.

Ce recul montre que l’ancrage démocratique sur le continent est un long processus, malheureusement marqué par des reculs notables, qui se manifestent particulièrement par de multiples changements des constitutions, par plusieurs dirigeants, avant tout dans le but de  déverrouiller la limitation des mandats présidentiels, afin de se maintenir le plus longtemps possible au pouvoir.

Pour l'Afrique, le rapport a passé au crible 50 pays du continent, dont seulement 4 pays ont été exclus de cette étude: les îles Seychelles, le Soudan du Sud, la Somalie et Sao Tomé-et-Principe.


LIRE AUSSI: Afrique: est-ce le début de la fin des dinosaures politiques?


Le score moyen du continent a reculé, passant de 4,36 en 2018 à 4,26 en 2019, soit son plus bas score depuis 2010.

Globalement, 16 pays du continent ont amélioré leur score. C’est le cas de l’Algérie (13 rangs gagnés), du Soudan (8 places gagnées). Ces deux pays ont en effet été traversés par des mouvements populaires en 2019, qui se sont traduits par le départ de régimes autoritaires.

Toutefois, 24 autres pays africains ont enregistré des reculs en matière de démocratie. Cela concerne des pays pourtant considérés comme de "bons élèves" en termes de pratique démocratique en Afrique.

C’est notamment le cas du Bénin et du Sénégal, qui ont contribué au recul démocratique du continent, à cause de la dégradation des processus électoraux dans ces pays.


LIRE AUSSI: 3e mandat: faut-il brûler les constitutions africaines?


Le Bénin a ainsi perdu 16 places, pour se retrouver au 97e rang mondial et au 16e rang africain. En cause, les conditions dans lesquelles se sont déroulées les élections législatives de 2019, boycottées par l’opposition, et les violences qui ont suivi.

Quant au Sénégal, il a enregistré une chute de 9 places, se classant à la 82e place mondiale et au 9e rang africain, quittant ainsi la catégorie «Démocraties imparfaites», pour se placer dans celle de «Démocraties hybrides», et se situant ainsi à mi-chemin entre un régime «autoritaire» et «démocratique».

Par ailleurs, 25 pays du continent sont classés dans la catégorie régime «Autoritaire», 17 dans celle des «hybrides», 7 dans celle d'une «démocratie imparfaite». Un seul pays se classe en «Pleine démocratie».

L'unique pays d'Afrique qui figure dans la catégorie «Pleine démocratie» est l’île Maurice avec un scire de 8,22 points sur 10. La première démocratie africaine occupe le 17e rang mondial, et devance même la France (20e) et les Etats-Unis (25e).

Loin derrière, suivent le Botswana (29e mondial, 7,81 points), le Cap Vert (30e, 7,78 points), l'Afrique du Sud (40e, 7,24 points) et la Tunisie (53e, 6,72 points). 


LIRE AUSSI: Cameroun: un mauvais élève en matière de démocratie


En Afrique du Nord, c’est la Tunisie qui occupe le premier rang en matière de démocratie en se positionnant au 53e rang mondial (5e africain) ce qui la classe dans la catégorie «démocratie imparfaite», avec un score de 6,72 points/10.

La Tunisie devance le Maroc (96e mondial et 15e africain) avec un score de 5,10 points: le royaume se range ainsi dans la catégorie «démocratie hybride».

L’Algérie a quant à elle gagné 13 rangs, pour occuper la 113e place mondiale (25e en Afrique). Un score bien suffisant pour sortir le pays de la catégorie des «régimes autoritaires», et rejoindre ceux qualifiés de «régime hybride».

La Mauritanie (116e mondial et 26e africain) et la Libye (156emondial et 48e africain) sont quant à elles classés parmi les pays «autoritaires».

Selon ce rapport, le Top 5 des pays les plus démocratiques du monde est occupé par la Norvège (avec un score de 9,87 points), l'Islande (9,58 points), la Suède (9,39 points), la Nouvelle-Zélande (9,26 points) et Danemark (9,22 points). 

Quant aux pays les moins démocratiques du monde, on retrouve, en queue de peloton, la Tchad (163è), la Syrie (164è), la République Centrafricaine (165e), la République démocratique du Congo (166e) et, bon dernier de la classe, la Corée du Nord (167e).

indice de la démocratie
indice de la démocratie1



Le 23/01/2020 Par Moussa Diop

à lire aussi