Cameroun: polémique sur la gestion des fonds Covid-19, le ministre de la Santé s’explique

Manaouda Malachie, ministre de la Santé du Cameroun.. DR

Le 25/07/2020 à 07h46, mis à jour le 25/07/2020 à 08h40

Face à la polémique naissante dans le pays, Manaouda Malachie a détaillé, sur les antennes de la télévision publique, l’usage des différentes donations reçues dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

Il y a quelques jours, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, a été interpellé sur les réseaux sociaux par un internaute au sujet de la gestion d’un don matériel effectué par une entreprise de la place, dans le cadre de l’appel à solidarité nationale lancé pour la riposte contre la pandémie de Covid-19 dans le pays. Il s’agit en l’occurrence du groupe Orca, qui avait fait don de 4.000 sacs de riz de 25 kg chacun.

«Pour que cela soit clair pour tous, les quatre mille sacs de riz de Orca ont été entièrement répartis et acheminés depuis le 29 avril 2020 aux 10 gouverneurs de région, avec toutes les décharges nécessaires», a répondu le ministre, tout en publiant une série de documents comme preuves.

Un épisode qui illustre la polémique naissante dans le pays, au sujet des fonds et diverses donations effectuées dans le cadre de la gestion de la pandémie. Certains élus ayant notamment interpellé le ministre de la Santé à ce propos. Ce dernier s’en est expliqué mercredi 22 juillet sur la CRTV, la télévision publique.

«Chaque fois que nous avons eu des dons, nous les publions pour que les Camerounais suivent les traces. Par la suite, nous écrivons aux différents donateurs pour indiquer à quoi ont servi leurs dons. C’est traçable», a déclaré le ministre, invité de l’édition du journal de 20h30. Sur le plan financier, Manaouda Malachie évoque des dépenses de l’ordre d’environ 22 milliards de francs CFA, depuis le début de la pandémie.

Une partie a été financée par le Trésor public, 19,5 milliards de francs CFA, et des comptes bancaires ouverts pour les diverses contributions. Ainsi quelque 2,5 milliards venaient du compte logé à la BGFI et 150 millions du côté d’United Bank for Africa (UBA).

Parmi les pôles de dépenses : la construction et l’équipement de 12 centres d’isolement à travers le pays (4,8 milliards), la mise à disposition des fonds au niveau des régions pour la décentralisation de la riposte (2,5 milliards transférés), l’acquisition des tests et intrants (1,5 milliard), l’acquisition du matériel médical (11 milliards), la gestion des mises en quarantaine (884 millions), etc.

Quant à l’évolution de l’épidémie proprement dite, le ministre évoque une stabilisation de la courbe de contamination. «Pour les plus optimistes, nous pouvons dire que nous amorçons quelque peu la descente (…) Lorsque nous faisons les simulations, nous avons un nombre moins important de contaminations et de décès lorsque nous voyons la fréquentation de nos hôpitaux en termes d’occupation de lits (11,85%). C’est dire que la pression qu’il y avait sur nos hôpitaux n’est plus depuis quelques jours. Mais cela ne voudrait pas dire que le Covid est terminé. C'est le moment de faire le maximum d’efforts pour pouvoir conforter cette courbe qui est en train de descendre», affirme le patron de la santé.

Le Cameroun compte plus de 16.708 cas positifs au Covid-19, dont 14.589 guérisons et plus de 385 décès.

Par Patricia Ngo Ngouem (Yaounde, correspondance)
Le 25/07/2020 à 07h46, mis à jour le 25/07/2020 à 08h40