Fermer
#Société

Cameroun: dans l'Est, mobilisation pour la réussite de la campagne de vaccination des moins de 5 ans

Publié le 18/05/2022 à 12h10 Par notre correspondant à Yaoundé- Jean-Paul Mbia

#Autres pays : Outre la supplémentation en vitamine A pour renforcer l’immunité des enfants de moins de 5ans, la campagne nationale organisée au Cameroun implique la riposte contre le poliovirus et le déparasitage des tout-petits.

Au Cameroun, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est l’un des plus élevés au monde, soit 80 décès pour 1.000 naissances vivantes selon la dernière enquête d’EDS effectuée dans le pays en 2018. Celle-ci a également révélé que les régions les plus touchées sont l’Extrême-nord, le Nord, l’Adamaoua et l’Est.

L'une des causes principales de ces décès est la carence en vitamine A. Cette vitamine est indispensable au système immunitaire du bébé, intervenant généralement dans la prévention des infections. Elle contribue aussi au développement de la peau et des os et participe à une bonne croissance.

Pour remédier à la situation, le gouvernement camerounais et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) ont lancé une campagne nationale visant la supplémentation en vitamine A des enfants âgés de 6 mois à 5 ans. Cette campagne cible 6.054.937 bambins.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: début d’une campagne nationale d'une semaine pour vacciner 300.000 personnes

Ainsi, des équipes mobilisées par le ministère de la Santé publique vont parcourir tous les ménages, les formations sanitaires, les lieux publics, les chefferies, les églises et les mosquées pour administrer la vitamine A aux enfants. Elles administreront également le vaccin contre le poliovirus dérivé circulant de type 2 (cVDPV2) aux enfants de 0 à 5 ans, des déparasitants à ceux âgés de 1 à 5 ans. Il sera, en outre, procédé au dénombrement des enfants de 0 à 3 mois n’ayant pas été déclarés à la naissance afin de faciliter l’établissement de leurs actes de naissance.

Notons que la campagne de lutte contre le poliovirus dérivé circulant de type 2 (cVDPV2) est menée de manière synchronisée avec la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Tchad et le Niger. Le Cameroun avait été déclaré libre du poliovirus sauvage en 2020 par la Commission régionale de certification de l’éradication de la poliomyélite pour l’Afrique, mais une autre forme de poliovirus, notamment le cVDPV2, a été détectée dans le pays.
Le 18/05/2022 Par notre correspondant à Yaoundé- Jean-Paul Mbia