Fermer

CAN: la Côte d'Ivoire attend le réveil d'Haller, Eléphant qui piétine

Mise à jour le 15/01/2022 à 17h50 Publié le 15/01/2022 à 17h45 Par Le360 Afrique - Afp

#Sports
Haller
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : La Côte d'Ivoire attend plus de l'actuel meilleur buteur de la Ligue des champions, Sébastien Haller, transparent lors du premier match de la Coupe d'Afrique des nations. Réponse contre la Sierra Leone dimanche (17h00) à Douala?

«Déjà il attend beaucoup plus de lui-même aussi», pose d'entrée son sélectionneur, Patrice Beaumelle.

«Je pense qu’il était un petit peu déçu de sa performance, mais comme tous les joueurs», poursuit le technicien français. «J'attends plus de lui, il le sait».

Sa contre-performance au premier match contre la Guinée équatoriale n'a pas empêché les «Éléphants» de gagner (1-0). C'est Max-Alain Gradel, le capitaine, qui a marqué, pas le buteur de l'Ajax Amsterdam, en tête du classement des artilleurs en Ligue des champions avec 10 buts, devant Robert Lewandowski (Bayern Munich, 9 buts).

«Il est conscient de son match» moyen contre la Guinée équatoriale, explique Beaumelle. «Des fois un regard suffit entre un joueur et un coach, ça ne sert à rien de trop en parler, c'est un compétiteur, je suis sûr qu'il va nous apporter beaucoup par la suite».

>>> LIRE AUSSI: CAN 2021: les supporters abidjanais savourent la victoire des Eléphants sur le Nzalang national

Haller n'est pas la seule star de Ligue des champions à démarrer mollement sa CAN. Les vedettes de Liverpool, l'Égyptien Mohamed Salah et le Sénégalais Sadio Mané, ont aussi déçu pour leurs premières sorties.

Un joueur "complet"

Mané n'a marqué que sur un penalty en toute fin de match contre le Zimbabwe (1-0) et est resté bien transparent contre la Guinée (0-0).

Mais le Covid a perturbé la préparation de toutes les équipes, qui n'ont guère pu jouer de matches amicaux avant le tournoi.

«J'ai réussi à avoir mon groupe deux jours avant le premier match, rappelle Beaumelle, ce n'est pas toujours évident de travailler».

>>> LIRE AUSSI: Bamako: la foire de la CAN, un espace pour vivre les temps forts de la Coupe d’Afrique des nations

Personnellement, Sébastien Haller «a eu 10 jours de Covid, enfermé», souligne son coach. «Il est arrivé deux jours avant le premier match. J'ai décidé de le faire entrer dans la compétition car il n'avait pas encore connu l'intensité d'une Coupe d'Afrique. Pour connaître la pression, c'était important que Seb puisse démarrer».

Mais «avec les trois, quatre jours qui sont passés depuis le premier match, il s'acclimate comme tous les joueurs».

«D'une manière générale, ces quatre jours nous ont fait du bien pour travailler ensemble un petit peu plus», ajoute le sélectionneur.

Beaumelle a fait du "Lancier" de l'Ajax son meneur offensif.

>>> LIRE AUSSI: CAN 2021: belle ambiance autour des stades avant les matchs

«Seb arrive à maturité», explique-t-il à l'AFP. «C'est un joueur que je suivais déjà en 2014, j'étais allé à Auxerre voir un match, y avait Willy Boly aussi. Ces deux joueurs jouaient dans les jeunes catégories pour la France».

Beaumelle l'a observé ensuite «en Allemagne (Eintracht Francfort), où il a marqué des buts incroyables, en Angleterre (West Ham), où je l'ai vu faire des bonnes perfs malgré le football plus kick and rush, plus direct».

«Malgré son grand gabarit», Haller est «un joueur de ballon, apprécie Beaumelle, il aime tout ce qui est appui, remise».

Et surtout, le buteur «a une présence incroyable dans la surface il est adroit de la tête, des deux pieds il attire le ballon, il est complet», souligne l'entraîneur.

Il ne lui manque plus qu'un premier but à la CAN.
Le 15/01/2022 Par Le360 Afrique - Afp