Fermer

Vidéo. Gabon: le sport en salle, une alternative aux restrictions sanitaires du Covid-19

Mise à jour le 07/11/2021 à 12h06 Publié le 07/11/2021 à 12h05 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.

#Sports
Gabon: le sport en salle, une alternative aux restrictions sanitaires du Covid-19
© Copyright : le360 Afrique/Ismael

#Gabon : Les Gabonais sont de plus en plus nombreux à s'être mis au sport. Et avec les restrictions imposées par la pandémie du coronavirus, les athlètes, contraints d'observer les nécessaires gestes barrière, fréquentent de plus en plus les clubs de fitness.

Au Gabon, les rassemblements sont limités à moins de 30 personnes dans les plages et les aires de sports, et les restrictions imposées à la population dans ce contexte de pandémie, a eu pour conséquence que de plus en plus de Gabonais fréquentent les clubs de fitness.

Situé au 3ème arrondissement de Libreville, Body Gym est l'un des plus anciens de la capitale gabonaise. Ce club de fitness offre à ses membres divers programmes, des plus simples aux plus difficiles. «Pour un athlète qui prépare une compétition, les exercices sont différents que ceux de quelqu'un qui veut juste se maintenir. Cela suppose aussi une bonne hygiène alimentaire. Ce que vous mangez doit être riche en protéines et moins riche en lipides», conseille un des coaches, Dimitri Ogowet.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Niger: hommes, femmes et enfants se mettent de plus en plus au sport

Ces exercices sont en effet indispensables pour obtenir la silhouette rêvée. Et par-dessus tout, la musculation présente surtout de nombreux avantages sur la santé. Pour Cheik Adamou, inscrit à ce club, la pratique d'un sport en salle procure une forme physique indéniable: «je suis une personne différente. Je me sens mieux. Je suis à l'abri des petites maladies. En tout cas, c'est bon pour la santé», confie-t-il.


Le club Body Gym à la disposition des athlètes les meilleurs équipements de fitness, pour atteindre l'ensemble de leurs objectifs sportifs.

Toutefois, la pratique régulière d’activités sportives dans des salles dédiées reste encore limitée aux plus aisés. El le marché est lucratif, le prix mensuel des séances étant compris entre 20.000 (30 euros) et 50.000 francs CFA (76 euros), en fonction de la discipline.

Le 07/11/2021 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.

à lire aussi