Fermer
#Politique

Mauritanie: le Centre culturel marocain de Nouakchott fête ses 35 ans

Publié le 20/03/2022 à 13h46 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Maroc : Première institution marocaine du genre en Afrique subsaharienne créée en 1987, le Centre Culturel Marocain de Nouakchott (CCMN) a soufflé sa trente-cinquième bougie samedi soir.


Cet événement a été célébré en grandes pompes, en présence du ministre des Affaires islamiques et de l’enseignement originel, Dah ould Sidi ould Amar Taleb, de l’ambassadeur du Maroc à Nouakchott, Hamid Chabar, de plusieurs responsables gouvernementaux, personnalités politiques, intellectuels et acteurs du milieu de la culture.

La soirée a été marquée par plusieurs manifestations illustrant les liens séculaires entre les deux pays, la remise de prix, une exposition et une prestation d’un groupe formé par l’académie musicale du CCMN.

>>> LIRE AUSSI : Mauritanie: l'ambassadeur Chabar dresse les atouts du Maroc dans la coopération Sud-Sud post-Covid

Dans son allocution, Hamed Chabar, l’ambassadeur du royaume du Maroc en Mauritanie, a rappelé le contexte historique de la création de l’institution, mis l’accent sur les rapports féconds et multiples entre les deux pays et la volonté commune de les renforcer.

Said El Jewheri, directeur du Centre culturel Marocain de Nouakchott, est revenu également sur le contexte historique de sa création, sous le règne de sa majesté Hassan II, donne le profil des personnalités présentes à la soirée et insiste sur le sens de l’événement.

>>> LIRE AUSSI : La Mauritanie et le Sénégal signent des traités et accords de coopération

Bios Diallo, écrivain, magnifie l’action d’un centre culturel qui «l’a nourri» pendant tout son parcours, du jeune élève qu'il était à l’étudiant et jusqu’aujourd’hui, grâce à la richesse de ses rayons. Un éminent rôle dans le renforcement  de l’esprit des intellectuels «un poumon essentiel de la culture et de la diversité, des rapports denses entre la Mauritanie et le Maroc».

Ahmed Hamza, industriel, ancien maire de Nouakchott, rappelle le plaisir qu’il a toujours éprouvé en venant au Centre culturel Marocain de Nouakchott (CCMN), et remercie l’institution pour le prix qui lui a été décerné.
Hamada ould Bacar,  cadre de l’administration, salue l’action  du CCMN «un haut lieu de rencontre pour les jeunes mauritaniens en quête de savoir» qui a joué un rôle dans la consolidation des rapports multiples entre les 2 pays.
Le 20/03/2022 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck