Politique

Vidéo. Mauritanie: Biram arrêté pour casser la dynamique de l'IRA

VidéoBalla Touré, Secrétaire général de l'Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) dénonce l’arrestation du leader du président Biram ould Dah ould Abeid. Pour lui, cette arrestation est un acte d’intimidation visant à casser la dynamique électorale IRA-Sawab.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 08/08/2018 à 15h48, mis à jour le 08/08/2018 à 15h50
Biram arrêté pour casser la dynamique de l'IRA
DR

Biram Dah ould Abeid, président de l'IRA a été arrêté mardi matin par des policiers à son domicile à Hay Riad (banlieue Sud de Nouakchott) et placé en garde à vue dans un commissariat de police de la commune, à la suite d’une plainte déposée par un journaliste.

Balla Touré, secrétaire général de l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA-ONG antiesclavagiste) dénonce l’arrestation du leader de l’organisation et explique qu'il s'agit d'un acte d’intimidation dans un contexte politique pré-électoral.

Cette arrestation a été opérée le jour où la Commission électorale nationale indépendante (CENI) devait remettre aux candidats les quitus provisoires les autorisant à se présenter aux prochaines élections.

Pour Touré, la candidature du leader de l’IRA est déjà validée et les tentatives d’intimidation n’auront aucun effet sur la marche de la coalition vers l’hémicycle, les conseils régionaux et municipaux.

Rappelons que le leader de l’IRA est la tête de liste nationale de la coalition «Sawab/Parti Radical pour une Action Globale (RAG)», une alliance entre une formation du courant nationaliste arabe et la mouvance anti-esclavagiste, en perspective des élections législatives du 01 septembre 2018.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 08/08/2018 à 15h48, mis à jour le 08/08/2018 à 15h50