Fermer

Vidéo. Guinée: un cuiseur solaire pour réduire la coupe abusive de bois

Mise à jour le 18/11/2021 à 11h02 Publié le 18/11/2021 à 10h59 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré

#Société
Un cuiseur solaire pour lutter contre la déforestation
© Copyright : Le360/ Mamadou Mouctar Souaré

#Guinée : Les dirigeants de la planète se sont fixé l'objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre pour sauver la terre du réchauffement climatique. En Guinée, les innovateurs en la matière ne manquent pas, mais ne sont malheureusement pas soutenus.


Economiste de formation, Diallo Abdoulaye Sadio s'est très tôt intéressé aux questions environnementales et climatiques. Poussé par sa volonté de contribuer à la conservation de la nature, ce chercheur environnementaliste guinéen a créé des cuiseurs solaires utilisables pour la préparation de plusieurs aliments, le séchage des fruits et feuilles avec zéro émission de CO2.

Ce défenseur de l’environnement estime en effet qu’«on peut développer à l'intérieur jusqu’à 80 degrés Celsius. On peut pasteuriser de l’eau, on peut aussi cuir des œufs. C’est donc des plaques chauffantes qu’on expose au soleil».

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Cop 26: la grogne des défenseurs de l'environnement du Bassin du Congo

Pour la confection de ses cuiseurs solaires, il utilise essentiellement des matériaux recyclés qui sont, pour la cuisine, écologiquement avantageux. Une option qui, d’après lui, permet de sauvegarder les ressources forestières: «lorsqu’on utilise le soleil comme source d’énergie, on ne produit aucune émission de gaz. Il n’y a aucune source de feu, de fumée qui se produit dans le système de cuisson. Ainsi, on évite non seulement l’émission de gaz à effet de serre, mais on évite aussi la coupe du bois».

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Gabon: l'éducation environnementale, un impératif pour protéger la nature et la vie

Aujourd’hui, de nombreux Guinéens cherchent à acquérir ces appareils, malheureusement, en quantité très faible. Difficile de faire face à toutes ces commandes. Diallo Abdoulaye Sadio peine à trouver un appui auprès du Ministère en charge de l'Environnement qui pourtant l’invite souvent pour partager sa connaissance, mais rien de plus. Aujourd’hui, nombre de Guinéens estiment que ce projet mérite d’être soutenu pour pallier la coupe abusive du bois.


 

Le 18/11/2021 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré