Fermer

Maghreb. Feux de forêts: ampleur, pertes humaines, dégâts et moyens mis en œuvre

Mise à jour le 16/08/2021 à 18h29 Publié le 16/08/2021 à 18h28 Par Moussa Diop

#Société
Feux de forêt
© Copyright : DR

#Maroc : A l’instar des pays du nord de la Méditerranée, les pays du Maghreb subissent également des incendies de forêts. Après la Tunisie et l’Algérie, c'est au tour du nord du Maroc d'être touché par les flammes, attisées par une canicule avec des températures record.

Après la Tunisie et l’Algérie, le Maroc est touché à son tour par les incendies de forêts. Attisés par un épisode de canicule avec des températures très élevées au cours de ces derniers jours, plusieurs centaines d’incendies ont été enregistrés dans les 3 pays.

C’est en Algérie que les flammes sont parties des forêts de Tizi-Ouzou le lundi 9 août avant de toucher les wilayas de Blida, El Tarf et d’autres wilayas de la Kabylie où les incendies ont fait des ravages, occasionnant d’importantes pertes en vies humaines avec au moins 90 morts, dont 33 militaires.

Les feux de forêts ont également provoqué des dégâts matériels conséquents. Plusieurs villages ont été entièrement ravagés par les flammes. De même, une multitude d'arbres forestiers, des vergers et de nombreux animaux ont été réduits en cendres. Rien qu’à Skikda, les incendies ont ravagé plus de 8.000 oliviers productifs et plus d’un millier d’arbres fruitiers, notamment des pommiers, poiriers, figuiers,…

>>> LIRE AUSSI: Incendies en Algérie: un phénomène aggravé par le manque d'anticipation et les carences des autorités, selon un expert

Face à l'ampleur des dégâts, les autorités algériennes ont annoncé l’indemnisation des personnes dont les propriétés ont été affectées. Une commission nationale d’évaluation et d’indemnisation des sinistrés des incendies a été mise en place. Et une allocation financière d’un million de dinars (plus de 6 millions d'euros) est accordée aux familles des martyrs civils et militaires des incendies.

Pour faire face aux incendies, les autorités algériennes ont mobilisé 8 hélicoptères dont 5 de l’armée et 3 de la protection civile, les équipements de la protection civile et les militaires. Des moyens inadéquats pour venir à bout des gigantesques flammes, démontrant le manque d'anticipation des autorités pour faire face à de tels incendies, pourtant fréquents au niveau du pourtour Méditerranée. 

Ces feux ont mis à nu les failles de l’Etat pour faire face aux incendies de forêts. En effet, ne disposant pas de Canadair, avions bombardiers d’eau, les autorités algériennes, dépassées par les flammes et les pertes en vies humaines, ont sollicité le soutien de Canadairs français et espagnols. Malgré cela, les incendies, qui ont certes baissé d’intensité, selon la protection civile algérienne, avec 41 feux de forêts maitrisés dans 9 wilayas (Tizi-Ouzou, Jijel, Sétif, El Tarf, Béjaïa...), continuent encore à alimenter de nombreux foyers. Ce lundi, 19 feux restent encore actifs dans plusieurs régions.

>>> LIRE AUSSI: Algérie: horrible assassinat de Djamel Bensmaïl, des dizaines d’arrestations et des zones d’ombre

En Tunisie où des températures record ont été enregistrées, avec 50,3°C dans la région de Kairouan, dans le centre du pays, plus d’une centaine d’incendies a été enregistrée à Kairouan, Jendouba, Siliana, Zaghouan, Béja, Le Kef, Beni Mtir, Ain Debba et Bizerte. Ces incendies, moins intenses que ceux d'Algérie, ont été globalement maîtrisés. Ainsi, pour les dernières 24 heures, les unités de la protection civile ont dû intervenir pour en circonscrire 69, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, en utilisant des hélicoptères et des équipements de la protection civile.

Les incendies ont été globalement maîtrisés et n’ont pas fait de victimes. Les dégâts matériels ont été limités avec quelques maisons partiellement brulées. Toutefois, plusieurs milliers d’hectares sont partis en fumée.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Incendies en Algérie: les jeunes de Béjaia tournent le dos à Chengriha et crient «dégage»

Après l’Algérie et la Tunisie, le Maroc est donc, lui aussi, touché par les feux de forêts. Plusieurs incendies sont en effet signalés dans le nord du pays, notamment à Chefchaouen. En tout, selon un bilan établi ce lundi 16 août, en moins de 2 jours, environ 725 hectares de la forêt Sougna, située entre les communes de Tanakoub et Derdara, dans la province de Chefchaouen et composée essentiellement de chênes-lèges et de pins, ont été ravagés.

Face à ces incendies, les autorités ont déployé des moyens humains et matériels conséquents. Environ 520 éléments des Eaux et forêts, de la protection civile, des forces auxiliaires, des Forces Armées Royales et de la Gendarmerie Royale ont été mobilisés pour venir à bout de ces incendies. Ces moyens sont appuyés par des moyens techniques avec 4 avions Canadair des Forces Royales Air et 4 avions Turbo Trush de la Gendarmerie Royale.

>>> LIRE AUSSI: Vidéos. Algérie. Les incendies provoquent l’apocalypse à Tizi-Ouzou, 25 soldats et des civils décédés

Aucune victime n’est à déplorer. Les autorités ayant donné la priorité à la prévention de la propagation du feu vers les zones habitées, les pompiers ont été soutenus par les avions bombardiers d’eau, le Maroc étant le seul pays de la région à en posséder.

Enfin, concernant les origines de ces incendies, si en Algérie, la piste criminelle a été avancée dès le départ des feux, au Maroc, les autorités ont annoncé l’ouverture d’une enquête pour en déterminer l’origine. Ceux-ci touchent tout le pourtour de le Méditerranée avec notamment des incendies en Italie, Turquie, Grèce, Espagne… Les climatologues pensent que le réchauffement du climat est derrière les canicules et les sécheresses et explique grandement la multiplication des incendies de forêts. 
Le 16/08/2021 Par Moussa Diop