Fermer

Ports: voici le top 5 des terminaux à conteneurs africains, selon la Lloyd's List

Mise à jour le 21/09/2021 à 16h14 Publié le 21/09/2021 à 15h59 Par Moussa Diop

#Economie
Tanger Med
© Copyright : DR

#Maroc : Cinq ports africains figurent dans le top 100 mondial des terminaux à conteneurs, selon les données actualisées de Lloyd’s List et Container management. Tanger Med du Maroc occupe le 1er rang africain. Toutefois, la compétition est rude avec les lourds investissements annoncés dans plusieurs pays.

Les ports jouissent d'un rôle essentiel dans les échanges commerciaux internationaux. Environ 90% des échanges de marchandises, en volume, et plus de 80% de leur valeur, sont transportés par mer à bord des navires et traités par le ports maritimes du monde entier. Et à ce titre, le transport par conteneurs occupe une place importante dans les échanges mondiaux. La crise actuelle des conteneurs et son impact sur la hausse du fret donne un aperçu sur l’importance de ce mode de transport.

C’est conscient de l’importance du conteneur comme moyen de transport de marchandises que beaucoup de pays ont fortement investi dans d’importantes infrastructures portuaires en accordant une place prépondérante aux ports à conteneurs.

>>> LIRE AUSSI: Afrique de l’Ouest: la guerre des ports aura bien lieu

Au niveau du continent, c’est le Maroc qui a vraiment donné le tempo en érigeant le port Tanger Med, surclassant rapidement les anciens ports africains et améliorant son classement mondial à coup d’investissements, pour figurer parmi les 25 plus grands ports à conteneurs du monde en l’espace de quelques années, selon les données actualisées du classement de la Lloyd's List et Container management. Les ports Tanger Med du Maroc et Port-Saïd d’Egypte sont aujourd’hui les locomotives dans une compétitions de plus en plus rude.


Tanger Med (Maroc): un leader incontesté

Tanger Med
© Copyright : DR

En dépit de la pandémie, Tanger Med a continué à progresser en termes de trafic de conteneurs et à consolider son rang de leader en Afrique avec 5,77 millions de conteneurs EVP (équivalent vingt pieds) manutentionnés, contre 4,80 millions en 2019, soit une hausse exceptionnelle de 20,20%. Il s’agit d’un niveau de trafic jamais atteint par les ports du bassin méditerranéen. Une croissance qui a fait grimper Tanger Med au 25e rang mondial et lui fait dépasser tous les grands ports du bassin méditerranéen, dont Pirée en Grèce et Valence et Algésiras en Espagne.

>>> LIRE AUSSI: Maroc: Tanger Med devient le plus grand port dans le bassin méditerranéen

Premier port de transbordement en Méditerranée, Tanger Med consolide son rang de premier port à conteneurs du continent et ce, pour la 4e année consécutive, en plus de son 25e rang mondial. La consolidation de cette position confirme la confiance et l’intérêt des grandes alliances maritimes mondiales pour Tanger Med en tant que hub logistique majeur pour les échanges mondiaux.

A la croisée des routes maritimes, Tanger Med joue un rôle moteur dans la continuité des chaînes logistiques mondiales et constitue un véritable hub de transbordement pour le continent africain, notamment pour les pays des côtes ouest et centre africaines.


Port-Saïd (Egypte): un taux de transbordement de 85%

Port Said
© Copyright : DR

Avec 4,01 millions de conteneurs traités en 2020, en hausse de 9,56% par rapport à 2019, Port-Saïd se hisse en deuxième position des plus importants ports à conteneurs d’Afrique et consolide son 46e rang au niveau mondial.

Situé au niveau du débouché du canal de Suez dans la mer Méditerranée, Port-Saïd est un des plus importants hubs méditerranéens qui a comme principal atout d’être situé sur l’axe principal de navigation.

D’une capacité de 5,4 millions de conteneurs EVP suite aux importants travaux de modernisation et d’agrandissement, avec un investissement de 60 millions de dollars, le terminal à conteneurs de Port-Saïd, qui bénéficie d’un positionnement stratégique grâce au canal de Suez, peut désormais accueillir les plus gros porte-conteneurs et traiter deux navires simultanément, ce qui est un atout quand on sait que le port affiche un taux de transbordement de 85%.

>>> LIRE AUSSI: Egypte: le Canal de Suez toujours bloqué par un porte-conteneur

Les autorités égyptiennes comptent faire porter la capacité de traitement à 13 millions d’EVP à l’horizon 2030 et ainsi faire du Port-Saïd le premier port de transbordement en Méditerranée.

Port de Durban (Afrique du Sud): des investissements pour reprendre son rang d’antan
Port de Durban
© Copyright : DR

Autrefois classé premier port le plus performant du continent africain, le port sud-africain de Durban, le plus grand port d’importation et d’exportation d’Afrique du Sud, se positionne au 3e rang des ports à conteneurs africains avec 2,59 millions de conteneurs traités en 2020, un volume en baisse de 6,45%.

Disposant d’un tirant d’eau de 12,8 mètres, il jouit d’un emplacement stratégique sur des voies maritimes internationales. Et en tant que premier port d’Afrique du Sud pour le fret et les conteneurs, c’est aussi le port le plus fréquenté d’Afrique subsaharienne avec plus de 31,4 millions de tonnes de fret traités chaque année.

>>> LIRE AUSSI: Nigeria: le premier port en eau profonde sera opérationnel en 2023

Les autorités sud-africaines ont annoncé un plan d’investissement de 7 milliards de dollars avec l’ambition de faire du port de Durban le plus performant d’Afrique. L’objectif est de renforcer ses capacités et de lui permettre de recevoir des navires dits de dernière génération. Une fois ces investissements réalisés, le port de Durban disposera d’une capacité de 11 millions de conteneurs EVP, contre une capacité de 2,9 millions actuellement. C’est dire que le port sud-africain n’est pas loin de la saturation.

Port de Lomé (Togo): un petit port dans la cour des grands
Port de Lomé
© Copyright : DR

Le Togo, un petit pays de 57.000 km2, d’un peu plus de 8 millions d’habitants et possédant 50 km de côtes donnant sur le golfe de Guinée, possède l’un des plus importants ports d’Afrique subsaharienne. Son port en eau profonde de Lomé, grâce à une mutation progressive de ses infrastructures, est considéré comme l’un des plus modernes d’Afrique. Il vient même d’intégrer le top 100 des plus importants ports à conteneurs du monde en s’adjugeant du 98e rang mondial.

Avec un tirant d’eau de 16,60 mètres, le port de Lomé est le premier port en eau profonde de la côte ouest africaine pouvant accueillir des navires à fort tirant d’eau dont les navires de 3e génération.

>>> LIRE AUSSI: Tunisie: les travaux du port en eaux profondes d’Enfidha démarrent en septembre 2020

Le port jouit d’une excellente connectivité avec les pays limitrophes et opère en tant que hub de transbordement majeur pour la sous-région et comme la porte d’entrée sur les pays comme le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le nord du Nigéria.

Selon les données de la Lloyd’s List, le port de Lomé a traité 1,72 million de conteneurs en 2020, contre 1,5 million traités en 2019, soit une hausse de 15%. Avec ce volume, le port de Lomé surclasse le port égyptien d’Alexandrie et occupe désormais le 4e rang africain.

Port d’Alexandrie (Egypte): un port en saturation
Port d'Alexandrie
© Copyright : DR

Situé à l’extrémité ouest du delta du Nil, entre la mer Méditerranée et le lac Mariout à Alexandrie, le port d’Alexandrie est le principal port commercial égyptien concentrant environ 60% du commerce extérieur du pays.

En 2020, il a traité 1,68 million de conteneurs, un niveau en baisse de 7,33% par rapport à 2019. Une baisse qui lui a fait perdre son 4e rang africain au profit du port de Lomé (Togo). Le second port égyptien occupe désormais le 99e rang mondial.
Comme Port-Saïd, celui d’Alexandrie jouit d’un position stratégique avec le canal de Suez par lequel ont transité près de 19.000 navires en 2020, soit une moyenne de 51 navires par jour.

>>> LIRE AUSSI: Cameroun: bataille autour du conteneur du port de Douala entre la France et la Suisse

Les autorités égyptiennes ont lancé en 2015 le stratégie Great Alexandria Port 2035 destiné à étendre la zone portuaire et moderniser les infrastructures existantes. Il est prévu à ce titre la construction d’un nouveau terminal à conteneurs afin de faire face à la saturation actuel du port. Celui-ci, couvrant une superficie de 560.000 m2 avec des quais de plus de 2 km de long, aura une capacité additionnelle de 1,5 million de conteneurs EVP. Les travaux de ce nouveau terminal devraient commencer en 2022.

Outre le port à conteneurs, il est prévu d’y construire de nouveaux terminaux (vrac solide, vrac liquide, minéralier…), la création d’une zone économique spéciale, de nouveaux centres logistiques (industriel, agroalimentaire…), ainsi qu’une zone touristique avec un port de plaisance.

Rappelons que le classement mondial des ports à conteneurs est largement dominé par les ports chinois avec les ports de Shanghai (43,50 millions de conteneurs EVP traités en 2020), Singapour (36,87 millions de conteneurs EVP) et Ningbo-Zhoushan (28,73 millions de conteneurs EVP).
Le 21/09/2021 Par Moussa Diop