Fermer

Algérie: l’ancien puissant PDG de la Sonatrach ould Kaddour arrêté aux Emirats arabes unis

Mise à jour le 20/03/2021 à 18h39 Publié le 20/03/2021 à 18h09 Par Karim Zeidane

#Politique
Abdelmoumen Ould Kaddour

Abdelmoumen Ould Kaddour, ex PDG de la Sonatrach.

© Copyright : DR

#Algérie : Abdelmoumen ould Kaddour a été arrêté, ce samedi 20 mars 2021, aux Emirats arabes unis. L’ancien PDG de la Sonatrach faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

L’ancien président directeur général de la Sonatrach, Abdelmoumen ould Kaddour, a été arrêté ce samedi 20 mars 2021 aux Emirats arabes unis. Selon algérie360, il a été arrêté à l’aéroport de Dubaï en provenance de Paris.

Cette arrestation fait suite au mandat d’arrêt international lancé contre lui. Il est accusé dans l’affaire de rachat de la raffinerie d’Augusta en Italie, qui s’est avéré être un très mauvais investissement et même un gouffre financier pour la Sonatrach.

Le Premier ministre avait annoncé en février dernier qu’une enquête avait été ouverte et qu’un mandat d’arrêt international avait été émis contre le principal accusé sans que le nom de l’ancien PDG ne soit explicitement nommé. Toutefois, tout le monde savait de qui il s'agissait.

>>> LIRE AUSSI: Algérie: mandat d'arrêt international contre l'ex-PDG de la Sonatrach

Rappelons que cette raffinerie de 70 ans, acquise en 2018 auprès d’Esso Italiana, filiale d’ExxonMobil, devait permettre à la Sonatrach de raffiner une partie de son pétrole et limiter les importations de carburant par l’Algérie.

La Sonatrach s’était retrouvée propriétaire de la raffinerie pour 725 millions de dollars, mais avait été obligée d’emprunter 250 millions de dollars supplémentaires pour effectuer des réparations et financer le fonds de roulement de cette vieille raffinerie. Une opération pourtant très critiquée dès le départ par de nombreux experts algériens.

>>> LIRE AUSSI: Liban-Algérie: la Sonatrach tente d'étouffer une sombre affaire de fuel frelaté et de corruption

Le pire est que cette unité n’a jamais réellement était opérationnelle car elle fonctionne avec du brut lourd, différend de celui produit par l’Algérie. De ce fait, ses produits ne répondaient pas aux normes requises. D’ailleurs, la raffinerie est derrière le scandale du carburant de mauvaise qualité exporté au Liban en 2019 et qui est derrière l’emprisonnement de la filiale de la Sonatrach à Beyrouth.

A cause de cet échec, l’Algérie a continué à importer du carburant et des produits raffinés.

Ould Kaddour passait une retraite dorée entre la France et les Emirats arabes unis. En février dernier, le site d'information Média Part affirmait que l’ex-PDG de la Sonatrach, installé à Marseille, avait obtenu un contrat de travail pour une durée de deux ans auprès de la société pétrolière et gazière américaine Exxon Mobil.
Le 20/03/2021 Par Karim Zeidane