Fermer

Casablanca: les 14 étudiants algériens refoulés du Canada seront finalement rapatriés

Mise à jour le 18/01/2021 à 17h15 Publié le 18/01/2021 à 13h10 Par Djamel Boutebour

#Société
Sort incertain de 12 étudiants algériens refoulés du Canada
© Copyright : DR

#Maroc : Finalement, les 14 étudiants algériens refoulés du Canada et bloqués à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca devraient être rapatriés à partir de ce lundi 18 janvier à bord de vols Air Algérie.

Selon l'Ambassade d'Algérie à Rabat, plusieurs citoyens algériens bloqués au Maroc seront rappatriés à bord de deux vols d'Air Algérie programmés ces lundi 18 et jeudi 21 janvier courant. Ce sera ainsi l'occasion de mettre fin au calvaire des quatorze étudiants qui se trouvent actuellement en zone de transit au terminal 3 de l'aéroport Mohammed V de Casablanca. L'information a été diffusée à travers la mesagerie WhatsApp et a été reprise par le site de la Voix du Maghreb un média destiné à la communauté des Africains du nord établis au Canada.


>>>LIRE AUSSI: L'Algérie refuse à Royal Air Maroc le rapatriement de 14 étudiants refoulés du Canada

Cette décision de programmer ces deux vols exceptionnels intervient après le tollé autour de l'abandon par les autorités algériennes de 12 étudiants, selon la presse, ou 14, selon une source proche de l'Office national des aéroports (ONDA) contactée par Le360. L'entrée au Canada avait été refusée à ces étudiants par les services d'immigration qui ont estimé que ces derniers ne remplissaient pas les nouveaux critères mises en place pour lutter contre la pandémie.

La Royal Air Maroc avait alors fait la demande auprès des autorités algériennes pour effectuer le rapatriement des étudiants, mais n'avait pas obtenu leur aval.

En tout cas, le sort de ces étudiants et la vague de sympathie suscitée par leur cas expliquent cette décision des autorités algériennes. Car, faut-il le rappeler, l'opération de rapatriement des 25.000 Algériens bloqués à l'étranger devait prendre fin dès hier dimanche 17 janvier, même si des milliers de personnes n'ont toujours pas réussi à rejoindre leur pays.

Le 18/01/2021 Par Djamel Boutebour